Le Festival International de Géographie est co-organisé par la Ville de Saint-Dié-des-Vosges et par l'ADFIG, l'Association pour le Développement du FIG.Cette association est indépendante de la ville et de toute autre institution. Elle est sans but lucratif. Les services de la ville et des centaines de personnes bénévoles s'impliquent chaque année dans la concrétisation et le développement du Festival !

 

 


Christian Pierret

Christian Pierret
Président - Fondateur du FIG

La géo le dos aux murs

Le FIG fête son 30e anniversaire. Contemporain de la chute du Mur de Berlin et du début d’une nouvelle mondialisation, il est le témoin de la construction de barrières dressées sur tous les Continents pour bloquer les migrations. La mondialisation du protectionnisme succède à celle de l’ouverture
des échanges, des États-Unis à la Hongrie, de l’Afrique à l’Asie, les murs bloquent ce que les frontières permettaient : le passage.
Fidèle à l’élan de sa fondation, le FIG invite à réfléchir pour agir sur les grands problèmes du Monde. Ses thèmes ont précédé bien des actualités ; il a toujours inscrit son projet scientifique dans cette conception humaniste de la Géo dont il est le héraut.

 





Gilles Fumey

Gilles Fumey
Président de l’ADFIG

À la recherche d’un monde meilleur...

Il y a un siècle – c’était hier –, des millions d’Européens partaient vers l’Amérique en quête d’un monde meilleur. Un siècle plus tard, le mouvement s’est renversé et mondialisé. Tous les pays du monde accueillent leur part des 260 millions d’humains fuyant la misère et la guerre. Au point que les pays du Sud reçoivent aujourd’hui autant de migrants que ceux du Nord : près de la moitié sont des femmes et autant de déplacés environnementaux qui n’ont pas les ressources pour aller loin que les pays voisins où les frontières sont plus faciles à franchir.
Le laboratoire Migrinter de Poitiers, dirigé par Olivier Clochard, a programmé de très riches tables- rondes et conférences pour saisir les enjeux de ces mouvements pour le présent et l’avenir du monde. En Europe, les migrations de travail d’échelle mondiale sont loin derrière le regroupement familial,
les études et la demande d’un asile. Et les smartphones ont joué, sans doute, un grand rôle
dans la construction mentale d’un Ailleurs désirable.
Migrants et réfugiés nous aident à questionner nos rapports au monde et aux autres. Tout comme la région invitée, les Caraïbes, où l’insularité a fabriqué le pire et le meilleur.