Le Président de la 33e édition du FIG est François-Xavier Fauvelle


francois xavier fauvelle rd 


François-Xavier Fauvelle est Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d’Histoire et archéologie des mondes africains.

Après des DEA de Philosophie puis d’Histoire, il soutient en 1999 à l’université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Jean Boulègue, une thèse de doctorat en histoire de l’Afrique. Il assure des charges d’enseignement en histoire à Paris-I avant d’être recruté en 2002 par le CNRS et affecté à l’institut d’études africaines d’Aix-en-Provence. Il a effectué, au cours de sa carrière, plusieurs longs séjours à l’étranger : aux États-Unis en 1996-1997 (comme « Scholar Affiliate » à l’université d’Iowa), en Éthiopie en 2000-2001 (comme chercheur postdoctorant au Centre français des études éthiopiennes à Addis Abeba), en Afrique du Sud en 2005-2006 (comme chercheur auprès de l’Institut français d’Afrique du Sud à Johannesburg), à nouveau en Éthiopie en 2006-2009 (comme directeur du Centre français des études éthiopiennes). Revenu en France en 2009, il rejoint le laboratoire TRACES à l’université de Toulouse-II-Jean-Jaurès. Il y crée, avec François Bon et Caroline Robion-Brunner, le Pôle Afrique, équipe réunissant les archéologues africanistes et accueillant des doctorants en archéologie africaine, notamment ceux venus de pays africains. Directeur de recherche de deuxième (2009) puis de première classe (2016), François-Xavier Fauvelle dirige le laboratoire TRACES de 2013 à 2017 et y accueille en 2016, comme président du comité organisateur, le 23e congrès de la Society of Africanist Archaeologists. Il est élu professeur au Collège de France en 2019.

Il est l'auteur d’une vingtaine d’ouvrages, dont « Le Rhinocéros d’or : histoires du Moyen-Âge africain » (2013, Grand Prix du livre d'histoire de Blois 2014, traduit en une douzaine de langues dont l’anglais, 2018, prix du « Medieval Book of the year »), « Histoire de l’Afrique du Sud » (2006, poche 2013), « A la recherche du Sauvage idéal » (2017), « Penser l’histoire de l’Afrique » (2022). Il a également dirigé l’ouvrage « L’Afrique ancienne, de l’Acacus au Zimbabwe (20.000 avant notre ère – XVIIe siècle) » (2018, Grand Prix du livre d’archéologie de Narbonne 2019). A paraître en septembre 2022, « L’Afrique et le monde » (Collectif, Anne Lafont, François-Xavier Fauvelle, aux éditions La Découverte).

Photo ©Charlotte Krebs

 

 

penser l histoire de l afrique

« Penser l’histoire de l’Afrique »
aux éditions CNRS

 

Retraçant un parcours de recherche qui l’a mené de l’Afrique du Sud au Maroc en passant par l’Éthiopie, François-Xavier Fauvelle fait ressortir les enseignements d’une histoire qu’il n’est plus permis de nier ou d’ignorer. Il pointe les défis d’une documentation fragmentaire qui suppose d’employer fouilles archéologiques et écrits anciens, traditions orales et usages contemporains du passé, tout en déconstruisant les représentations héritées des siècles de la traite des esclaves puis du colonialisme. Apparaissent alors les richesses d’une histoire marquée par une singulière diversité d’économies, de langues, de croyances religieuses et de formations politiques. Réinscrite dans ses interactions avec les mondes extérieurs, cette histoire renouvelle notre compréhension des mondes africains anciens et permet de repenser les phénomènes globaux, tels ceux du Moyen Âge, à partir de l’Afrique.

 

 

 

 

FAUVELLE et LAFONT

« L’Afrique et le monde »
aux éditions La Découverte

 

Grâce à une approche novatrice, cet ouvrage ambitieux marque une étape décisive dans la connaissance et la compréhension des relations que le continent africain entretient avec le reste du monde, depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours.