Hintermann Memona ok

Auteur

 

Mémona Hintermann, née à La Réunion, a exercé la profession de journaliste grand reporter pour France 3 (service étranger) jusqu’en janvier 2013, à sa nomination comme membre du CSA. Lauréate de plusieurs prix, elle reste l’une des premières femmes françaises à devenir grand reporter et à couvrir pendant près de trente ans la plupart des conflits du monde : chute du mur de Berlin, guerres en Yougoslavie, Moyen-Orient, Afghanistan, Yémen...
Auteure à succès, elle a publié de nombreux documents à succès : Tête haute (2006), avec son époux Lutz Krusche, Quand nous étions innocents : un amour franco-allemand (2009) et Ils ont relevé la tête : des histoires qui nous aident à vivre (2010).


 

Je nai pas su voir ni entendre bd

Je n'ai pas su voir ni entendre
Comment faire face à la tentative de suicide d'un proche ?

Un témoignage choc et intime doublé d’une enquête personnelle et humaine sur un sujet encore tabou et pourtant tellement dévastateur.

Faire un récit de cette déchirure, de ce chaos qui nous envahit et du chagrin, m’aiderait. Oser témoigner pour ne pas sombrer, espérer aider des milliers d’autres va devenir ma thérapie. La vio- lence de la personne qui porte atteinte à sa propre intégrité peut produire une onde de choc insoupçonnée sur les autres. Parler, poser des questions, raconter vont m’empêcher de ruminer dans mon coin. Sans incriminer la première victime. Lutz. Un défi.

Septembre 2020 : comme près de 200 000 personnes chaque année en France, son mari Lutz disparaît plusieurs heures avant d’être retrouvé par ses proches.

Avec l’incompréhension et la colère, le silence honteux gangrène le traitement et l’analyse clairs de ce sujet encore hautement tabou. Mémona Hintermann, avec l’accord et la participation de Lutz Krusche, a décidé avec courage de témoigner, au contraire !
- Afin de faire ce travail nécessaire et douloureux aux côtés de Lutz.
- Afin d’apporter son aide et soutien à toutes les personnes victimes de ce drame personnel et collectif.
- Afin d’alerter l’opinion sur les questions liées à « la santé mentale », parent pauvre de la psychiatrie et de la médecine en France.